La DSI du Centre Hospitalier Ouest Guyanais témoigne sur l’amélioration de la performance de ses applications et la productivité de ses équipes informatiques

le 8 mars 2016

Depuis 18 mois, cet important centre hospitalier d’Outre-Mer a mis en place PILOT IT et IT REPORT, les solutions de supervision et de gestion de la performance applicative de BV Associates.

Deux produits composent la solution de BV Associates dans le cadre du centre hospitalier :

> PILOT IT solution de supervision globale pour la visibilité et le contrôle du système d’information,
> IT REPORT permettant de mesurer et restituer la performance du système d’information afin de faciliter la prise de décision.

Ce centre hospitalier était confronté à trois défis majeurs :

1. Assurer le niveau de disponibilité des applications de soins  du SI conforme aux exigences du centre hospitalier
2. Gérer un système d’information hétérogène et morcelé
3. Faire tourner 60 applications sur 125 serveurs avec 4 informaticiens.

Une supervision pertinente et complète

PILOT IT procure à la fois des alarmes de surveillance, des contrôles poussés permettant de prévenir les incidents ou les saturations et une certitude à l’instant t que tout fonctionne.

« Si on doit comparer PILOT IT et IT REPORT à d’autres solutions comme Nagios par exemple, leurs gros avantages sont :

> ergonomie
> convivialité
> justesse des alarmes produites qui font que l’on a rapidement toute
confiance dans la météo. »

explique Jean-Marie BARRERE administrateur système au sein de la DSI du CHOG.

Des outils simples et conviviaux

> « Le gros avantage de PILOT IT par rapport à d’autres solutions, c’est finalement sa capacité à recevoir, comprendre et vulgariser des informations émanant de nombreuses sources, techniques et systèmes et de centraliser et uniformiser les résultats dans une console unique. Et 125 serveurs à surveiller et à contrôler ce n’est pas rien !»

Une Météo fiable grâce à IT REPORT

> « Après le réglage des indicateurs, des seuils, des alarmes et des points de contrôle, de nombreuses corrections sur des éléments dont on ignorait les impacts avant l’installation d’IT REPORT (certaines baisses de performance la nuit liées à des saturations, par exemple) ont pu être réalisées. Ceci a eu pour bénéfice de nous donner une météo du SI fiable par la justesse des alarmes remontées et de nous faire intervenir toujours à bon escient.»

L’expertise embarquée de PILOT IT

> « Par ailleurs, les autres solutions de supervision sont toujours très techniques, donc pas vraiment accessibles au personnel non technique, or dans le service informatique d’un hôpital, 80% des acteurs n’ayant pas une vision globale de l’infrastructure, n’ont pas la possibilité de comprendre l’état de fonctionnement à l’instant T des applications du SIH tel que ceci est proposé avec PILOT IT»

Un outil d’amélioration de la performance

La richesse des rapports périodiques proposés dans IT REPORT permet à l’équipe informatique de challenger les éditeurs sur les problèmes de performance ou de consommation rencontrés : informations au fil de l’eau qui permettent de prouver aux fournisseurs quand, où et comment les incidents sont arrivés. L’administrateur système du CHOG souligne :

> « Auparavant je ne pouvais que leur dire le ressenti des utilisateurs ou le mien. Maintenant je peux leur prouver. A titre d’exemple, les utilisateurs se plaignaient souvent d’avoir des lenteurs importantes la nuit mais sans pouvoir me décrire précisément les soucis rencontrés. En mettant en corrélation les rapports produits par IT REPORT, j’ai pu prouver à l’éditeur que sa base de données consommait énormément sur un créneau bien précis et ils ont trouvé la requête qui posait problème »

La relation « client«  facilitée par une meilleure qualité de service

Jean-Marie BARRERE, Administrateur Système et responsable de la gestion de l’infrastructure du système d’information du CHOG, relate :

> « Le laboratoire avait régulièrement des problèmes de mise à disposition de résultats. Nous leur avons donc installé une interface IT REPORT avec juste la météo de leur propre SI.  L’origine de leurs soucis est maintenant parfaitement identifiable par eux-mêmes en quelques minutes et ils savent qui solliciter »

> Et de préciser  : « Depuis que PILOT IT  a été mis en place, la première chose que je fais le matin, souvent même avant de partir de chez moi, est de jeter un coup d’œil à la météo sur mon smartphone  ce qui me prend à peine 15 secondes.  En cas de « perturbation climatique » [informatique], je peux même entamer un diagnostic à distance ou intervenir s’il y a urgence avant que les services de soins ne soient impactés »

Une organisation améliorée

Du fait du peu de moyens humains dont disposent les établissement hospitaliers pour gérer des infrastructures informatiques complexes, les outils comme PILOT IT qui permettent de se débarrasser des tâches récurrentes (contrôles, surveillance..)  en les automatisant  sont un gain de temps précieux.  L’équipe informatique du CHOG en fait l’expérience :

> « Grâce à PILOT IT et IT REPORT, nous avons pu changé notre organisation du travail : nous pouvons faire plus de préventif, travailler moins dans l’urgence et être plus sereins quand nous travaillons sur des projets car nous savons qu’en cas d’incident ou de risque d’incident, nous serons prévenus immédiatement à bon escient»

> Du temps pour les projets…« L’automatisation de la surveillance -points de contrôle de type seuils, compris- nous a  fait gagner environ 2h par jour de temps de travail que nous pouvons ainsi allouer aux projets et à la prévention (ce qui se traduit par un gain de temps pour tout le personnel puisque ce sont des arrêts de service qui sont ainsi  évités) »

> Des gains de temps à tous les niveaux donc, mais également sur le réseau… « Sur le réseau aussi les gains sont importants ; en effet grâce à la cartographie qui recense et surveille en permanence l’ensemble des appareils, nous pouvons localiser l’origine d’un incident en quelques secondes sur la cartographie animée et nous rendre au bon endroit sans avoir à débrancher progressivement pour comprendre d’où vient le problème. En moyenne cela nous fait gagner au moins 1 heure par incident réseau. Le petit bonus c’est que nous pouvons aussi savoir depuis combien de temps l’incident est apparu ce qui peut parfois permettre de recouper et corréler, donc comprendre et ainsi éviter sa reproduction. »

Le DSI du Centre Hospitalier de l’Ouest Guyanais, monsieur Gaël CHEVALIER, de conclure :

> « Par ailleurs, c’est avec grand plaisir que je recommanderai l’usage de votre solution, qui sans aucun doute constitue à mes yeux un outil indispensable pour les DSI qui doivent plus que jamais conjuguer entre des systèmes de plus en plus complexes et une raréfaction des ressources en personnels liée aux contraintes budgétaires »

 

Les derniers articles

Voir plus d'articles